Guiseppe Iacopetta  

Guiseppe travaille comme coiffeur depuis 40 ans à Turin et par hasard il découvre sa passion pour l’argile puis pour le papier.  Il coupe les journaux et les magasines en fines bandes et les trie par couleur dans des sacs. 
De ce chaos né un vaste univers coloré qui opère par superpositions, sédimentations de papiers.