MADGE GILL

1882 - 1961 / Angleterre

Née enfant illégitime à East Ham (Londres) en 1882, elle est cachée par sa tante et sa mère jusqu'à ses 9 ans, où elle est alors placée en orphelinat.

Après un séjour au Canada où elle travaille dans une ferme, elle revient à Londres à 19 ans, où elle travaille comme infirmière. Habitant avec sa tante, cette dernière l'initie à l'Astrologie et au Spiritisme.

En 1907, elle épouse son cousin avec qui elle aura trois fils dont une petite fille mort-née, ce qui manque de l'emporter elle aussi : elle reste alitée plusieurs mois et perd l'usage de son œil gauche. En retrouvant la santé, elle se plonge dans une œuvre médiumnique remarquable, qu'elle va poursuivre les 40 années suivantes.

Madge Gill se disait guidée par un esprit du nom de "Myrninerest" (que l'on a l'habitude de considérer comme la transcription de My Inner Rest)  : mon Moi Profond.

Elle travaillait la nuit, très faiblement éclairée, rapidement, de manière quasiment hallucinée, au crayon noir ou de couleur. Elle a aussi produit des broderies et des écrits. 

Sa manière consiste en un enchevêtrement vertigineux d'ornementations instinctives et proliférantes parsemé de visages féminins (que l'on a pu interpréter comme des autoportraits ou des représentations de sa fille disparue).