MARY T. SMITH

1904 - 1995 / Etats- Unis

Mary T. Smith est fille de métayers.  Troisième des treize enfants, elle est atteinte très tôt une déficience auditive grave, elle termine ses études de cinquième année, malgré l'isolement et la solitude que son handicap lui a causé.  Tout au long de son enfance, Smith "a trouvé un exutoire dans le dessin". Smith a travaillé comme jardinière et a fait d'autres travaux domestiques jusqu'à sa retraite dans les années 1970. 


Smith a commencé à peindre à la fin des années 1970. Elle a transformé sa maison et son jardin, une superficie d'environ un acre, en environnement autobiographique spirituel. Elle crée sur du contreplaqué, le la taule ondulée et d'autres pièces recyclées. Elle est l'une des influences majeures de Jean-Michel Basquiat.  L'un de ses thèmes de prédilection était de peindre des portraits de famille, d'amis et de voisins. Beaucoup de ses œuvres présentent des personnages aux bras levés, une image associée à l'extase ou à l'illumination spirituelle. Son travail incorporait parfois du texte avec ses images. Ces parties textuelles de son travail étaient cryptiques et créaient un "vocabulaire personnel de la peinture" qui "documentait et célébrait son monde, à la fois religieux et profane".